Association Sportive de Riespach

2007-2008: Promotion



  Riespach, vingt ans plus tard

Gilbert Vest -
L’histoire bégaye à Riespach. Le petit village du Sundgau rêve de Promotion un peu plus de vingt ans après la première accession du club à ce niveau :



Photo : La jeune troupe de Riespach, ici en vert face à Steinbrunn, réalise une saison remarquable et le club du Sundgau est désormais aux portes de la Promotion.

Une bonne partie de la saison de Riespach s’est joué samedi dernier sur la pelouse de ce petit village de 650 habitants dans le Sundgau. Leader de son groupe de D1, la formation coachée par Emmanuel Thomann, ancien joueur de Riedisheim et Koetzingue, ancien entraîneur en Suisse, jouait face à Hégenheim, son principal poursuivant. Privé de trois éléments majeurs, Riespach envisageait surtout de limiter les dégâts et de conserver ses trois points d’avance afin d’aborder au mieux les deux derniers matchs de la saison, face à Uffheim et Steinbrunn. Finalement, Hégenheim s’est imposé. Et voilà Riespach rejoint mais maître de son destin avec un goal average particulier favorable. La route est encore ouverte vers la Promotion. Un niveau auquel le club a déjà joué. « On est monté en 1987 », se souvient Jean-Noël Brand, président du club depuis quatre ans. « J’avais dix-sept à l’époque, je jouais en équipe une ». Et quelle époque. Outre son accession en Promotion, Riespach avait réalisé un exploit en Coupe d’Alsace en venant à bout du FC Hirtzbach en 16e de finale avant de s’offrir le droit de jouer face à Vauban.

Des débutants aux seniors

« Le contexte de cette période est un peu le même que celui d’aujourd’hui. Nous étions beaucoup de jeunes du village ou des environs. Nous n’étions certainement pas les meilleurs techniquement, mais on avait une grosse envie et beaucoup de plaisir à être ensemble ». En 1987, c’est Etienne, le papa de Jean-Noël, qui était le président, avant qu’il ne laisse son fauteuil au cousin de son fils, puis à Jean-Noël depuis quatre ans. « On est ce qu’on peut nommer un vrai club familial », reconnaît le président qui a pris ses fonctions alors que l’équipe stagnait en D3. Dès la saison suivante, Riespach grimpait en D2, puis en D1 un an plus tard, en 2006. « On s’appuie sur une équipe composée de jeunes qui ont tous grandi au club. Certain sont là depuis les débutants. Ils sont encadrés par deux ou trois anciens qui permettent que la mayonnaise prenne ». Même si la réussite actuelle dépasse toutes les espérances présidentielles. « On est dans un groupe de D1 très relevé et face aux grosses cylindrées que sont Hégenheim ou Hésingue, nous n’étions pas favoris loin s’en faut ». A la demande des joueurs, les entraînements ont pris cette année une tournure plus physique qui semble être à l’origine de la réussite actuelle de la formation d’Emmanuel Thomann.

Y aller pour durer

« Si nous allons en Promotion, c’est pour y rester, mais sans changer notre mode de fonctionnement actuel », rassure Jean-Noël Brand. « L’équipe est jeune et nous avons besoin de deux ou trois joueurs confirmés pour encadrer l’ensemble ». En entente avec les clubs du secteur, Riespach peut voir venir. « C’est vraiment ce que je souhaite en tant que président. Il ne se passe pas un samedi sans que j’aille voir trois ou quatre matchs de jeunes ». Et puis, la relève est déjà assurée. Le fils du président a démarré chez les débutants. Histoire d’assurer la succession.


Stéphane Heili

 

 

Ilan Blindermann   
Le mardi 27 mai 2008 - 09h45  

2007-2008



Cet article provient de Association Sportive de Riespach

L'URL de cet article est:
http://asriespach.fr/modules.php?name=Content&pid=35